Accueil / Patrimoine Renaissance / Patrimoine Renaissance

Patrimoine Renaissance

Publié le 11 Feb 2016

PARTAGER

Bar-le-Duc vous invite à la découverte du quartier de la Ville haute, qui constitue l’un des ensembles urbains Renaissance les plus remarquables de France. A quelques pas de là, au bord de la Saulx, châteaux et ouvrages patrimoniaux vous invitent à découvrir votre voyage à travers le XVIème siècle.

 

Bar-le-Duc, cité Renaissance

La Ville haute de Bar-le-Duc constitue un des ensembles urbains Renaissance les plus remarquables de France. Labellisé « Secteur Sauvegardé », le quartier Renaissance dissimule de précieux témoignages de l’architecture du XVIème siècle dont les hôtels particuliers de la Place Saint Pierre et de la Rue des Ducs de Bar en révèlent les plus beaux secrets. Frontons sculptés, pilastres cannelés ou encore gargouilles en surplomb, autant de curiosités qui nous rappellent le passé prestigieux de cette cité ducale.

L’histoire remonte au Xème siècle à l’époque où les Comtes de Bar édifièrent un château et une cité fortifiée pour assurer la défense de leur territoire face au Royaume de France. La Porte Romane et la Tour de l’Horloge dominant ce quartier haut perché, sont les derniers vestiges de cette période tourmentée. Le château médiéval a laissé place au Neuf Castel datant du XVIème siècle et abritant aujourd’hui les collections du Musée barrois. De là, une promenade autour des remparts propose une visite insolite entre Ville haute et Ville basse, des toits du collège Gilles de Trèves (1571-1574) aux escaliers escarpés du « Gros Orloge »

Le Transi, sculpture emblématique du XVIème siècle

Sur la place Saint Pierre, l’église Saint-Etienne, élégant édifice de style gothique flamboyant nuancé de quelques détails Renaissance, abrite une sculpture troublante et fascinante pour son réalisme et sa funèbre représentation : c’est le Transi, œuvre attribuée à Ligier Richier  : un squelette, un décharné, un écorché qui a le regard dirigé vers son cœur serré dans sa main gauche qu’il brandit fièrement nous renvoyant à la mort ainsi représentée. Cette œuvre attribuée à Ligier Richier d’une hauteur de 1,74 m, nous présente le corps en décomposition de René de Chalon, s’élevant vers la victoire de la Résurrection…

Située dans la même église, la sculpture « Le Christ et les deux larrons » est également attribué à cet artiste meusien qui compte parmi les personnalités les plus marquantes de Bar-le-Duc et sa région.

La Renaissance dans la vallée de la Saulx

Prisée par certains des hauts fonctionnaires de l’ancien duché, la vallée de la Saulx abrite des châteaux de style Renaissance qui pour certains, ouvrent leurs portes aux curieux pendant la saison touristique.

Pureté des traits et harmonie des proportions, le style Renaissance des châteaux de la vallée de la Saulx prend ici toute sa dimension. Surmontés de toit en pavillon et dominés aux angles par des tours ou des tourelles, ces édifices possèdent généralement un parc paysager dont le parc du château de la Varenne a obtenu le label Jardin Remarquable.

Le circuit « Bar-le-Duc et la vallée de la Saulx » vous fera découvrir les charmes sauvage de cette vallée à travers son histoire, son patrimoine de pays mais aussi son passé industriel et son savoir-faire tourné vers l’avenir.

La Route Ligier Richier

Pour poursuivre votre découverte du XVIème siècle, suivez la Route Ligier Richier qui rend hommage aux nombreuses œuvres du plus grand artiste lorrain de la Renaissance, né vers 1500 à Saint-Mihiel.

Ses œuvres sont toutes d’inspiration religieuse ou funéraire. Le caractère traditionnel des sujets - La Passion du Christ y occupe une place prédominante mais ne doit pas faire oublier l’originalité des grandes dramaturgies du maître lorrain et la hauteur de sa méditation.

De Bar-le-Duc à Saint-Mihiel, la route Ligier Richier se découvre dans les églises de Clermont-en-Argonne, Etain, Génicourt-sur-Meuse ou encore Hattonchâtel et continuent à interpeller poètes et voyageurs.